Michel Jas défend la thèse d’une filiation entre les cathares du XIVème /XV ème siècles et le protestantisme du XVIème.

Pour lui, la mémoire en a été refoulée, mais il en discerne les traces tant dans les mentalités qu’à travers la généalogie en Languedoc.

Michel Jas s’est spécialisé, depuis sa rencontre avec Jean Duvernoy à Toulouse et feu le Centre René Nelli à Carcassonne, dans l’étude du fait cathare et a écrit plusieurs ouvrages sur le sujet. Gardois d’Origine, il parlera aussi des Cévennes

Entrée Libre.