Festival Mythe et Théâtre : "Nekyia : Descente aux Enfers"
13 jours: ateliers en journée, plus soirées, conférences et performances.

 consulter  www.pantheatre.com/2-MT18-fr.html

Nekyia est le mot grec pour descente, et spécifiquement pour la descente aux enfers, aux enfers païens, royaume d’Hadès, demeure des morts.

Selon James Hillman dans son livre The Dream and the Underworld, la Nekyia est une voie à double sens, aller et retour, dont le trafic est d’autant plus intense que, selon lui, les rêves sont assemblés aux enfers et empruntent la même voie royale que les morts.

Chaque rêve assemble une troupe de figurants, trépassés ou doubles fantomatiques de vivants, souvent du rêveur lui-même. Permission leur est accordée de nous visiter, nous les vivants, généralement la nuit, lorsque les portes des enfers sont ouvertes.

Il y a, en fait, deux portes aux enfers : une porte de corne, supposée être celle des «vrais» rêves, et une porte d’ivoire, des rêves «faux». C’est ce double sas qui m’a le plus intrigué dans la Nekyia : l’idée, l’endroit et l’envers, d’un théâtre où vrais rêves et contrefaçons se côtoient, négocient, troquent et transfèrent des bouts d’intrigue, se les volent, se faussent compagnie, arrangent des liaisons ou des one-night-stands (amour d’un soir). Un sas, un caravansérail pour voyageurs nocturnes. Les doubles portes de la fabrique des rêves.  EP  EDITORIAL COMPLET

Conférences et performances : dates et titres seront publiés sur www.pantheatre.com/2-MT18-fr.html

Tél 04 66 85 44 19    EMAIL