" LA NUIT JUSTE AVANT LES FORÊTS "

  Lecture spectacle 

Texte de B.M.KOLTES par Michel Proc, lumière JL Derlon,

Réalisation Josiane Fritz Pantel "Les Chantiers d'Olympe"

 

La nuit, la ville, la pluie et dans un café un homme qui parle à un inconnu juste entr'aperçu au coin d'une rue et qu'il n'a pas osé aborder.

L'histoire d'un désespoir simple et d'une vraie colère.

La quête de l'autre-la fille-le camarade-l'âme sœur.

 

"...moi mon idée c'est un syndicat à l'échelle internationale pour tous les poussés au cul qui débarquent ici, ceux qui ne pèsent pas bien lourd..."

"...ils te disent: vas là, et tu y vas, vas là-bas et tu vas là-bas, pousse ton cul de là et tu fais tes valises: le travail est ailleurs, c'est toujours ailleurs qu'il aller le chercher-pas le temps de s'expliquer, pas le temps de planer, pas le temps de se coucher dans l'herbe et de dire : tchao,ils te poussent toujours plus loin, tu es toujours plus étranger et quand tu te retournes ,vieux, que tu regardes derrière toi, c'est toujours,toujours le désert..."