Pierre Perdrix vit des jours agités depuis l'irruption dans son existence de l'insaisissable Juliette Webb. Comme une tornade, elle va semer le désir et le désordre dans son univers et celui de sa famille, obligeant chacun à redéfinir ses frontières, et à se mettre enfin à vivre.

Une vraie merveille d'absurdité, où le rire côtoie habilement l'émotion. Erwan le Duc cultive habilement un sens du burlesque à froid tout en laissant circuler un cortège d’interrogations existentielles. Un premier film drôle, audacieux, réussi.