Aller au contenu principal

La Machine à Coudre 

De Bernard Sultan

 

Mise en scène : Bernard Sultan

Lumières : Violaine Burgard

 

Avec Monique Scheigam

 

 

La vie

La vie

Ne tient

Qu’à un fil

Un fil

Qui court

Et se faufile,

C’est un petit ruisseau fragile

Et qu’il ne faut

Jamais couper

 

….Et tout en cousant

sans cesse, elle invente

des histoires

décousues

Et tout en causant

Elle coud… elle coud…. elle coud…

…et même elle brode par moments, reprise et ravaude, raccommode…

A grandes aiguillées, elle raconte des histoires de famille, de voyages et d’aiguillages

Quelquefois elle perd le fil…

 

Entrée Libre